LES RELATIONS ENTRE LES ELEMENTS QUI INFLUENCENT LE MARCHE AUTOMOBILE NATIONAL(ETUDE ECONOMETRIQUE)

Dr. DJELLAL AMEUR Nezha

Maitre De conférences B
Faculté des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion
Université d’Oran

Résumé: Le marché de l’automobile est un indicateur très fort du niveau de vie sans cesse croissant des Algériens. Nous avons constatés, que les importations de véhicules en Algérie ont pris une courbe croissante, depuis 2000. Le secteur automobile algérien est un marché de distribution. C’est un secteur dynamique et en constante progression. Par ailleurs, le fort rythme d’accroissement du parc automobile algérien constaté depuis 2001, a été ralenti en 2010 suites, notamment, à la suppression en 2009 du crédit à la consommation. Une reprise de la croissance du marché automobile a toutefois été observée dès 2011 et durant le premier semestre 2012. Le dynamisme du secteur attire les constructeurs mondiaux les plus prestigieux, ils veulent avoir une part dans le marché, puisqu’il est très promoteur. Ce marché tend à se professionnaliser, sous la pression des consommateurs couplée à une concurrence de plus en plus forte. Le marché de l’automobile algérien est très juteux et représente un indicateur fort du niveau de vie. Le parc national a connu un accroissement substantiel. Le marché de l’automobile est en voie de reconstitution et de structuration, après les difficultés rencontrées par le pays au cours de la décennie écoulé. Avec 3,9 millions de véhicules en 2008, l’Algérie contient le deuxième parc automobile au Maghreb après l’Afrique du sud. En 2013, la demande nationale représente 70% de la demande africaine. Dans cet article, nous essayons de savoir quels sont les éléments qui influent cette demande sur la voiture ?
Mots clés :
Automobile, Pétrole, parc national automobile, Prix du véhicule, la demande

Abstract: The market of the car is an indicator verystrong in the living standardcontinuously growing by Algerians. Wedetermined, that the importation ofvehicles in Algeria took an increasingcurve, since 2000. The Algerianmotorised sector is a market ofdistribution. It is a dynamic sector and inconstant progress. Moreover, the strongrhythm of increase of the Algerian fleetof cars determined since 2001, wasdecelerated in 2010 continuation, notably, in abolition in 2009 of theconsumer credit. A resumption of thegrowth of the motorised market washowever noticed from 2011 and duringthe first semestre 2012. The dynamismof the sector attracts the mostprestigious worldwide constructors, they want to have a part in the market, since he is very promoter. This markettends to become professionalized,under the pressure of the consumerscoupled with a more and more strongcompetition. The Algerian market of thecar is very juicy and represents anindicator strong in living standard. Thenational park knew a substantialincrease. The market of the car is inprocess of reconstitution and ofstructuring, after difficulties met by thecountry in the course of decade sold. With 3,9 million vehicles in 2008, Algeria contains the second fleet of carsin the Maghreb after the SouthernAfrica. In 2013, national requestrepresents 70 % Africain requests. Inthis article, we try to know what are theelements which have an influence thisrequest on the car?

Key words: Car, Oil, National Parc of Car, Price of Car, demande.

Free Joomla! template by Age Themes